L’association Mata Tohora publie régulièrement une newsletter. Voici le contenu de la dernière par laquelle elle présente des nouvelles des cétacés à l’approche de l’arrivée des baleines à bosse en Polynésie. Des informations et des conseils...


NOUVEAU ! Modification du Code de l'Environnement 

Observation des mammifères marins en Polynésie française : du changement pour les baleines et les dauphins ! À l'approche de la saison des baleines à bosse, le Ministère de l'Environnement et la Direction de l'Environnement de la Polynésie française nous informent que le Code de l'Environnement a été modifié. Continuer à lire » 

Quelques indices... 

Il existe 87 espèces de cétacés (baleines, dauphins et marsouins) dont au moins 1/3 fréquentent les eaux de la Polynésie française.  Ces animaux y résident de façon permanente (sédentaires ou nomades) ou y séjournent temporairement lors des phases migratoires (migrateurs) notamment en période de reproduction.  Reconnaître les mammifères marins reste parfois difficile selon les espèces. Continuer à lire » 

Dauphin ou Baleine ? 

Comment identifier un dauphin ou une baleine ? Nous vous invitons à surfer sur notre site et notamment sur la page suivante : Les reconnaître ou encore vous pouvez consulter les fiches d'identification suivantes, consultables également sur le site matatohora.com :    Lire la suite 

Le Réseau Local d'Echouage de la Polynésie française 

Pourquoi un Réseau Local d'Echouage ? La fréquentation régulière par de nombreuses espèces de cétacés, l'étendue considérable du territoire et l'importance de l'interface terre/mer liée à la multitude d'îles qui composent la Polynésie française sont autant de facteurs pouvant justifier d'un nombre important d'échouages. En effet, des informations sur les échouages de ces animaux morts ou ... Continuer à lire »  

Procédure en cas d'échouage 

En cas d'observation d'un échouage, voici la procédure à suivre. Dans tous les cas prévenir soit la gendarmerie, les pompiers, la mairie, la Direction de l'Environnement ou Mata Tohora. Lire la suite 

Quels sont les ancêtres des cétacés ? 

Dauphins, baleines, marsouins... oui mais encore ?  Les mammifères marins sont classés en 3 ordres : les carnivores : pinnipèdes (otaries, morses, phoques, éléphants de mer...), loutres de mer et ours polaires les siréniens (lamantins et dugongs) les cétacés (baleines, dauphins et marsouins) A l'inverse des siréniens et des cétacés qui passent toute leur vie dans l'eau, les pinnipèdes rejoignent la terre ... Continuer à lire » 

 

+++++++++++++

 

La presse en a parlé

La nouvelle version du code de l'environnement modifie de manière importante l'observation des baleines et des dauphins. Il ne sera désormais plus possible de les observer dans les lagons, baies et passes. Les bateaux ne pourront pas s'approcher à moins de 100 mètres des baleines. 

De gros changements pour l'observation des baleines et dauphins (Tahiti Infos)

Ava-infos > News

  • Des chiffres à méditer, une réflexion à partager +

    Réchauffement climatique, perte de la biodiversité, pollutions… Le fenua n’est pas à l’abri des conséquences d’une situation mondiale devenue préoccupante. Découvrir
  • Petite revue de presse : décembre 2018 en bref +

    AvA-Infos s’efforce de donner un fil conducteur à ses revues de presse en identifiant la thématique des articles mentionnés. Nous Découvrir
  • Taiarapu-Est donne un avis défavorable au projet de porcherie industrielle +

    Le projet de porcherie industrielle à Taravao suscite des inquiétudes depuis quelques mois. Un collectif s’est élevé contre ce projet Découvrir
  • Hao : Fin 2018, où en est le projet de ferme aquacole ? +

    L’absence d’étude sur l’impact environnemental de l’élevage dans le lagon est déjà une question en soi. Malgré la pose de Découvrir
  • Alcool, tabac, obésité, diabète… un combat toujours d'actualité +

    Donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges est essentiel Découvrir
  • Quatre exemples de producteurs agro-alimentaires du fenua éco-responsables +

    Ils sont jeunes et veulent développer des filières de production agro-alimentaire éco-responsables. Quatre exemples dont a parlé la presse en Découvrir
  • 1