Qu’il s’agisse de promouvoir la protection de l’environnement ou de renforcer la solidarité au sein de nos sociétés, il est utile de savoir utiliser des langages qui font appel à la sensibilité. Sculpture, musique ou danse peuvent contribuer à éveiller les consciences.

La culture et le développement durable ont entamé depuis quelques années un dialogue mutuellement enrichissant. Les artistes, par leur sensibilité et leur conscience particulière, peuvent être médiateurs d'une perception plus aigüe de la fragilité de l’humanité et de la planète...

 

L’art au service de la protection de la planète

Harald Reichenbach, a entrepris un long voyage à la voile pour collecter des déchets sur les plages du monde entier. Il les rassemble avec les écoliers, puis il les transforme en petits cubes solides avec de la résine. Le but final est de créer un gigantesque cube de déchets avec 1000 d'entre eux, une œuvre imposante pour ouvrir les yeux de la planète sur l'urgence de protéger nos océans. Ce Suisse est en escale à la marina de Papeete sur son voilier, le O'Deline, et va repartir pour Bora Bora afin de participer à la Tahiti Pearl Regatta et sensibiliser les plaisanciers à sa cause.

 - G-Cubes : aventure, art et protection des océans (Tahiti Infos)

Harry, un artiste engagé qui fait de nos déchets des œuvres d’art (TNTV)

 

Un projet d'éducation artistique et culturel pour renforcer la solidarité

Durant quatre mois les élèves de la classe de CE2 B de Miranda Taputuarai, à l’école de la Mission (Papeete) ont entamé un travail de collaboration artistique avec l'auteur, compositeur et interprète Leo Marais. Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un projet d'éducation artistique et culturel lui -même lié au projet d’établissement de l'école de la Mission. Celui-ci repose sur deux axes : se construire une culture commune et réduire les inégalités.

À "L’école de la vie" ... et de la création (Tahiti Infos)

 

Mahealani Amaru  veut danser pour la paix

Une jeune Polynésienne de 18 ans, Mahealani Amaru, travaille sur un clip qu’elle va envoyer à un concours national sur le thème de la paix. Ce concours, organisé par l’Union française du Soroptimist international, s’adresse aux enfants, adolescents et jeunes adultes des écoles, collèges, lycées, centres d’accueil, associations. Il invite ses participants à s’exprimer de façon individuelle ou collective par des photos, vidéos, dessins, poèmes sur la notion de la paix. À l’issue du concours, les différentes créations seront regroupées et valorisées lors d’une manifestation organisée à l’occasion de la Journée de la paix du 21 septembre, en France métropolitaine.

- Mahealani Amaru en lice pour le concours national du club Soroptimist (Tahiti Infos)

En Polynésie française, le club Soroptimist local, organise des conférences et des événements et soutient des jeunes femmes comme Mahealani Amaru dans leur projet de vie. Contact : http://tahiti-papeete.soroptimist.fr / Facebook : Soroptimist Tahiti.

Ava-infos > News

  • Des chiffres à méditer, une réflexion à partager +

    Réchauffement climatique, perte de la biodiversité, pollutions… Le fenua n’est pas à l’abri des conséquences d’une situation mondiale devenue préoccupante. Découvrir
  • Petite revue de presse : décembre 2018 en bref +

    AvA-Infos s’efforce de donner un fil conducteur à ses revues de presse en identifiant la thématique des articles mentionnés. Nous Découvrir
  • Taiarapu-Est donne un avis défavorable au projet de porcherie industrielle +

    Le projet de porcherie industrielle à Taravao suscite des inquiétudes depuis quelques mois. Un collectif s’est élevé contre ce projet Découvrir
  • Hao : Fin 2018, où en est le projet de ferme aquacole ? +

    L’absence d’étude sur l’impact environnemental de l’élevage dans le lagon est déjà une question en soi. Malgré la pose de Découvrir
  • Alcool, tabac, obésité, diabète… un combat toujours d'actualité +

    Donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges est essentiel Découvrir
  • Quatre exemples de producteurs agro-alimentaires du fenua éco-responsables +

    Ils sont jeunes et veulent développer des filières de production agro-alimentaire éco-responsables. Quatre exemples dont a parlé la presse en Découvrir
  • 1