AvA-infos est né dans la foulée de l’organisation du Village des alternatives/Alternatiba Tahiti, le 1er festival écolo et solidaire réunissant des « acteurs du changement » en Polynésie, le 29 novembre 2014. Il est destiné à en prolonger les interrogations et les propositions.

AvA, la passe en tahitien.
Ouverture du lagon sur l'océan
et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large

Ce site Internet d’informations s’adresse donc à toutes les personnes concernées par les sujets liés au développement durable (ou soutenable) et à l’économie de partage. Il est aussi destiné à ceux et celles qui souhaitent inspirer, relier et soutenir une dynamique de transformation écologique et humaine de la société à Tahiti et dans les îles inspirée par le mouvement Colibris.

À ce titre, il vise à renforcer une meilleure visibilité de la situation socio-économique, écologique et culturelle actuelle de la Polynésie, dans son environnement Pacifique et au sein d’un contexte planétaire globalement concerné par la problématique du réchauffement climatique.

Les informations publiées sur ce site sont le résultat d’une veille informationnelle liée à l’actualité : locale, régionale et planétaire. Sur le mode ‘’revue de presse’’, il y est fait écho à des articles publiés dans différents médias, à des films, à des émissions de radio et de TV, à des vidéos, à des livres… avec renvoi à l’original par lien Internet quand cela est possible.

On n’y rentrera pas dans des polémiques ‘’politiques-politiciennes’’, mais on ne s’y interdira pas le décryptage des news publiées, par le biais d’une critique indépendante, radicale et intransigeante.

On y accueillera aussi des réflexions de fond ou des propositions concrètes concernant les problématiques locales envisagées sous un triple aspect : technico-économique, environnemental et social, et permettant une meilleure prise en compte du « bien commun » que représentent l’utilisation des ressources naturelles et leur partage équitable. À ce titre, AVA peut accueillir les propositions d’articles qui lui sont faites par les particuliers, associations ou entreprises qui souhaitent communiquer, à condition que ce ne soit pas du « green washing » camouflé.

Mais on n’oubliera pas non plus que la société polynésienne se développe dans un contexte de mutations planétaires à propos desquelles il est important de réfléchir pour mieux saisir les grands enjeux auxquels est confrontée l’Humanité en ce début du XXIe siècle. C'est la raison d'être de la Culture, dans un sens général.

Culture ? Vous avez dit Culture ?...

La catégorie Culture, telle qu'elle est conçue sur AvA, intègre tout ce qui a trait aux modes de compréhension de l’univers dans lequel nous vivons (sciences, philosophie, traditions…). Ainsi que tout ce qui a trait aux manières de transmettre les informations qui leur sont relatives (littérature, arts, multimédia…). Tout cela en tenant compte du milieu socio-éducatif et anthropologique (ères culturelles) au sein duquel sont nées et propagées des idées et des expressions ou encore des modes et des manières d’être… Mais il ne s’agit pas de deviser ou de jouer de la musique dans le grand salon, alors que le Titanic est en train de foncer sur un iceberg. Il est donc nécessaire de pointer du doigt, pour le dénoncer, ce qui contribue à maintenir le statu quo en direction de la catastrophe annoncée. Et au contraire de tenter de mettre en valeur tout ce qui va dans le sens d’une alternative durable. En ce qui concerne la Polynésie, naturellement, il sera tenu compte des valeurs traditionnelles (ex : le rahui…) qui vont dans le sens d’un respect des cycles naturels et de la solidarité..

Ava-infos > News

  • Changements climatiques : une prise de conscience pas encore suffisante +

    Des scientifiques et des personnalités du monde tirent la sonnette d’alarme. Début octobre, de nombreuses manifestations ont eu lieu en Découvrir
  • Comment le réchauffement climatique impactera-t-il le fenua ? +

    Le dernier rapport du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC ou IPCC en anglais), constitué au sein des Découvrir
  • Près de 800 scolaires sensibilisés aux sucres cachés +

    777 élèves issus de 16 établissements scolaires de Tahiti (5 écoles, 5 collèges, 6 lycées) impliqués dans la pédagogie Eco Découvrir
  • L’éco-responsabilité gagnera-t-elle du terrain au fenua ? +

    Pour réussir une démarche d’éco-responsabilité, il faut communiquer en mettant en avant les gains pour l’environnement et la société, pour Découvrir
  • Manger sain et local : une tendance qui monte, à Tahiti +

    On relève un intérêt grandissant des consommateurs pour une nourriture saine, le plus possiblement issue d’une production locale.  Celle-ci ne remplacera Découvrir
  • Le développement durable au programme de l’Éducation +

    Deux séminaires ont été organisés durant la semaine du 15 au 19 octobre par la Direction générale de l'éducation et Découvrir
  • 1