Les déchets s’accumulent. Qu’en faire ? Les solutions techniques, parfois difficiles à mettre en place, ne sont pas les seules réponses possibles. Renforcer la prise de conscience s’impose...

Le Centre d’enfouissement technique de Paihoro, géré par Fenua Ma,  traite entre 50 000 à 60 000 tonnes de déchets par an. C’est là que terminent les déchets non recyclables de Tahiti, ceux qui, une fois triés n'ont pas le droit à une seconde vie ! 

- Le Centre d’enfouissement technique de Paihoro, le "cimetière" des bacs gris (Tahiti Infos)

Pour autant, Faa’a continue à déposer les siens dans une décharge installée et gérée par la commune. Ce qui n’est pas sans poser de problèmes, si l’on en croit la Cour territoriale des comptes (CTC).

- Faa’a : la CTC recommande la fermeture de la décharge (TNTV)

- La CTC recommande de fermer la décharge de Faa’a (Radio 1)

- Faa’a encore épinglée pour sa gestion des déchets (La Dépêche)

La CTC met également en cause la gestion de l’assainissement et de l’eau de la commune

- 60% de l’eau potable gaspillée dans des fuites à Faa’a (Radio 1)

- La CTC épingle Faa'a sur sa gestion des déchets, de l'assainissement et de l'eau (Tahiti Infos)

Oscar Temaru a répondu à la CTC en rappelant d’abord le contexte historique du traitement des déchets à Faa’a, il y a 30 ans, avec le choix de l’État de bloquer son projet d’alors. Il considère également que les conséquences sanitaires et environnementales de la décharge Mumuvai ne sont pas comparables à celles engendrées par les 193 essais nucléaires effectués à Moruroa… (Lire le détail)

- Oscar Temaru répond à la CTC sur la décharge de Faa’a (Radio 1)

« Si la commune de Faa’a avait envoyé ses déchets à Paihoro il y aurait longtemps que ce centre serait fermé… », a encore voulu faire valoir le maire interrogé par TNTV dans le Journal du 27 mai

++++++++++++++ 

Tous les déchets ne finissent malheureusement pas dans un CET ni même dans une décharge ! Ces “fruits empoisonnés” de l’incivilité, de l’ignorance ou du “j'menfoutisme” se retrouvent trop souvent sur les plages. Ce qui oblige des associations à des opérations répétées de nettoyage. 

- Opération nettoyage au motu d'Arue (Tahiti Infos)

- Deux jours de nettoyage à Pirae en prévision des championnats du monde de va’a (Tahiti News)

Il est urgent, aujourd’hui, de limiter drastiquement les plastiques à usage unique, de mieux gérer les déchets à terre, d’empêcher qu’ils atteignent la mer… Même les sacs recyclables !!!

- Des sacs en plastique recyclables... mais pas recyclés (La Dépêche)

Mais avant tout, il est urgent de prendre conscience de la situation… grave et complexe. Pour la Fondation Tara – engagée sur cette question depuis dix ans – la science doit permettre de réelles prises de décisions politiques et convaincre les industriels comme les consommateurs.

- Pollution marine: le « ramassage » est vain face à l’étendue du fléau (Tahiti News)

 

Ava-infos > News

  • Septembre sous le signe des énergies renouvelables +

    Les énergies renouvelables, en pleine croissance au niveau mondial joueront, selon tous les experts, un rôle majeur pour limiter le Découvrir
  • Déchets sauvages (2) : l’incivisme toujours d’actualité mais un bénévolat participatif actif +

    La gestion des déchets et la protection de l’environnement vont de pair. Malheureusement, la prise de conscience n’est pas encore Découvrir
  • Environnement : août 2018, l’heure de faire un bilan +

    Records de chaleur au niveau de la Planète, perte de la biodiversité confirmée, le Jour du Dépassement Mondial atteint au Découvrir
  • En bref: Les sacs plastiques à usage unique interdits en 2019 en Polynésie ? +

    Le gouvernement a annoncé par voie de communiqué que les sacs plastiques et sacs oxo-dégradables vont devenir interdits en 2019. Découvrir
  • Une étude chinoise pressentie pour la réalisation d’un monorail à Tahiti +

    La circulation routière devient un « enfer » à certaines heures dans le grand Papeete. Des solutions techniquesLe groupe chinois BYD pourrait Découvrir
  • Mata Tohora vous présente les nouvelles des cétacés du mois d'août +

      Basée à Tahiti, Mata Tohora est une association polynésienne à buts scientifique et pédagogique. L’esprit de Mata Tohora est de fédérer les passionnés de mammifères marins, amateurs ou Découvrir
  • 1